Webmarketeur, un métier à risque

Comment expliquer la fatigue du webmarketeur
En expansion constante depuis leur invention, les métiers de l’internet ne préservent pas plus que d’autres. Là où les travaux manuels usent le dos et les articulations, sans minimiser la difficulté de ces travaux, les méfaits d’une activité sur le net sont bien plus complexes…Le webmarketeur subit une fatigue particulière.

En première ligne, le webmarketeur subit la fatigue mentale, et il n’est pas le seul car c’est le mal du XXIème siècle.
Causée par le stress, l’exposition prolongée aux lumières de l’écran ou encore des cadences de travail infernales, elle touche particulièrement les webmarketeur.
Pour ces derniers, le risque est dans l’essence même de leur métier. Le webmarketeur se doit de rester dans un état de concentration optimal.
La maîtrise des chiffres, et des lettres qui défilent en continu sur son écran, lui permet de développer son principal outil de travail, le site internet qu’il gère.
Il est également un maillon central au sein de l’entreprise. Il fait le lien entre plusieurs professions et s’expose ainsi au stress. Il n’est donc pas rare qu’il contracte un certain nombre de maux qui sont très fréquents dans cet univers.

Le dos, victime de la position du travailleur

Un webmarketeur passe donc beaucoup de temps devant son ordinateur et les conséquences peuvent être désastreuses : scoliose, encore blocage du canal carpien ou encore rhumatismes.
La scoliose, mal le plus fréquent, est la plupart du temps causée par une mauvaise position devant un écran.
La tête en avant et un dos mal soutenu expliquent cette déformation qui touche entre 2 et 4 % de la population française.
Pour y remédier, deux recommandations sont généralement faites par les médecins. Il faut garder le dos droit et ne pas croiser les pieds. Ces derniers doivent être correctement posés sur le sol.

Regardez aussi ces 4 vidéos GRATUITES pour apprendre à lutter contre les maux de dos…

email
Wordpress SEO Plugin by SEOPressor